La philosophie

Les différents courants

Définition 

La philosophie provient du grec philéau (j’aime) et Sophia (la sagesse). Autrement dit, c’est l’amour de la sagesse et une recherche de vérité. Nous ne vivons pas les mêmes choses et nous ne sommes pas égaux devant l’évolution de notre conscience et notre rapport à la vérité. 

Pour les anciens philosophes, elle est une science, celle du savoir rationnel. Plus actuel, la philosophie est synonyme de questionnement sur la nature de l’homme et de sa signification.

Ainsi, de cette recherche de vérité naîtront différents courants. https://la-philosophie.com/courants-philosophie

Les différents Courants 

L’idéalisme 

“ L’idéalisme est la position selon laquelle toute réalité se ramène à des déterminations de l’esprit, qu’il s’agisse d’ «  idées », de représentations mentales ou de déterminations plus subjectives comme les « expériences sensibles » ou les sensations. Position théorique sur la nature du monde et de la connaissance, l’idéalisme philosophique ne doit pas être confondu avec l’aspiration à un idéal éthique concernant la société.”

Plus simplement : Il y a une vérité pour tous, une vérité universelle qui s’impose à nous et qui est au-delà du sensible. Chez l’idéaliste, tout vient de la pensée. C’est l’harmonie.

Précurseurs :  LeibnizPlaton

Le scepticisme 

Le scepticisme (du grec « qui examine »), aussi appelé pyrrhonisme, est une philosophie et une méthode grecque antique qui compare et oppose toutes choses afin d’atteindre la tranquillité (ataraxie) de l’âme, psyché”

Plus simplement : Rien n’est vrai. Toutes les hypothèses sont valables. Rien n’est vérité, tout est hypothèse. Idée du doute qui gouverne.

Représentants : Montaigne David Hume Kant   

L’empirisme 

“L’empirisme désigne un ensemble de théories philosophiques qui font de l’expérience sensible l’origine de toute connaissance ou croyance et de tout plaisir esthétique. L’empirisme s’oppose en particulier à tout ce qui est inné et plus généralement au rationalisme « nativiste » qui dit que nous disposerions de connaissances, idées ou principes avant toute expérience. il est à l’origine de la théorie associationniste de l’esprit en psychologie, qui explique la formation des représentations mentales par la conjonction d’idées simples.

Plus simplement : L’empirisme tient la sensibilité et l’expérience pour les seules sources possibles de connaissance. Pour ce courant, le réel est multiple, nous devons expérimenter pour aller à sa rencontre. Il est illusoire de croire que tout vient de la pensée (concept des idéalistes). Pour l’empiriste, la vérité est liée au langage. C’est grâce au langage que l’esprit parvient aux idées générales.

Représentants : Francis Bacon, John Locke.   

Les rationalistes       

Le rationalisme est le concept qui pose la raison discursive comme seule source possible de toute connaissance du monde. Autrement dit, la réalité ne serait connaissable qu’en vertu d’une explication par les causes qui la déterminent et non par la révélation divine. Ainsi, le rationalisme s’entend de toute doctrine qui attribue à la seule raison humaine la capacité de connaître et d’établir la vérité.

Dans son acception classique, il s’agit de postuler que le raisonnement consiste à déterminer que certains effets résultent de certaines causes, uniquement à partir de principes logiques, comme les mathématiques ».

Plus simplement : raison démontrable, relativisme. Chacun interprète sa vérité en fonction de son individualité. Tout est relatif, vérité en relation avec l’individu qui la découvre.

Représentants : René Descartes Emmanuel Kant

L’obscurantisme 

Le terme « obscurantisme » est plutôt péjoratif. Un obscurantiste prône et défend une attitude de négation du savoir. Ce courant refuse de reconnaître pour vraies des choses démontrées. Il pose des restrictions dans la diffusion de connaissances. Il est contre la propagation de nouvelles théories.

Pour certains athées, les religions sont des croyances obscurantistes, c’est-à-dire détachées de la réalité.

L’obscurantisme est souvent associé à une certaine image du Moyen Age. Il est mis en rapport avec, l’Inquisition et les autodafés ; durant l’époque des grandes découvertes et des Lumières, les anciennes idées politiques et religieuses.”

Plus simplement : une seule vérité unique par essence même.

Pour les courants intellectuels et politiques progressistes, héritiers de la philosophie des Lumières, l’obscurantisme est une attitude d’opposition à la diffusion du savoir, dans n’importe quel domaine (esthétique, ontologique, théologique, moral….)

Pas de représentant mais des méthodes dont le discrédit de l’intelligence, de l’érudition non par la critique rationnelle mais par la critique essentialiste.

L’essentialisme est un courant philosophique qui considère que toute entité ou réalité, objet, peut être caractérisée par un ensemble d’éléments nécessaires à son identité et à sa fonction.

 Exemple : Platon considérait que toute chose possède une « forme » ou une « idée » dans le « monde des Formes ».

Ce sont ces différents courants qui permettront une hétérogénéité de la pensée philosophique et l’aménagement des ateliers à visée philosophique. La Discussion à Visée Philosophique ou DVP

Coquelicots représentants les innombrables pensées philosophiques

Quelques pensées de Philosophes

  • La philosophie des plus anciens 

Aristote : “C’est à bon droit que la philosophie est appelée science de la vérité” (Métaphysique)

Epicure : “La philosophie n’est pas une science pure et théorique, c’est une règle pratique d’action ; bien plus elle est elle-même une action, une énergie qui procure, par des discours et des raisonnements, la vie bienheureuse” (Maximes)

  • La philosophie des plus modernes 

Pascal : “Se moquer de la philosophie, c’est vraiment philosopher” (Pensées).

Descartes : “Ce mot de philosophie signifie l’étude de la sagesse et par la sagesse on entend une parfaite connaissance de toutes les choses que l’homme peut savoir, tant pour la conduite de sa vie que pour la conservation de sa santé et l’invention de tous les arts” (Discours de la Méthode)

Kant : “La philosophie est un système de connaissance rationnelle à partir de concepts” (Métaphysique des Mœurs)

Hegel : “La philosophie est le fondement du rationnel, elle est l’intelligence du présent et du réel et non la construction d’un au-delà qui se trouverait Dieu sait où” (Principes de la philosophie du Droit).

Schopenhauer : “La philosophie naît de notre étonnement au sujet du monde et de notre existence” (Le Monde comme Volonté et comme représentation)

  • La philosophie contemporaine 

Husserl : “Quiconque veut devenir philosophe devra une fois dans sa vie se replier sur soi-même” (Méditations cartésiennes)

Wittgenstein : “La philosophie n’est aucune des sciences de la nature”

Un commentaire

  1. […] Cette méthode permet de développer la raison ou l’esprit critique chez le participant, comme la faculté de bon jugement, d’analyse, qui s’oppose à l’obscurantisme ou la pensée unique. Cette pensée réflexive, est la garante de la liberté de penser, soit de notre faculté à penser par soi même. la philosophie […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :